Vous êtes ici

Les compléments alimentaires, partenaires santé et bien-être pour de plus en plus de Français

Publié le 15.04.2016

Type de publication : Communiqué de presse

La parole à Fabrice Cahierc, nouveau Président de Synadiet depuis le 2 février 2016 et Directeur Général du groupe Ponroy Santé
 
« En 2015, la demande des Français a tiré la consommation des compléments alimentaires vers le haut »
 
En 2015, le marché des compléments alimentaires a globalement progressé de + 3,9 % pour atteindre 1,54 milliard d’euros.
En France, la pharmacie est le 1er circuit de distribution des compléments alimentaires avec une hausse annuelle de + 6 %.
La famille tonus/vitalité constitue désormais le segment le plus important, avec 166 millions d’euros. Troisième en valeur absolue avec 125 millions d’euros, la famille transit/digestion est celle qui progresse le plus en 2015, avec un bond de 14,7 %. Ainsi, les promesses santé se trouvent confortées, au détriment notamment de la promesse minceur/drainage.
Cette évolution du marché est logique si l’on considère le profil type du consommateur, femme âgée de plus de 35 ans pratiquant une activité physique régulière et attentive à sa santé et à son alimentation.
 
« 2015 a été une année de mise en place réglementaire »
 
L’industrie des compléments alimentaires est passée d’un vide juridique dans les années 1980 à la mise en place d’une réglementation claire et efficace ces dernières années. Synadiet y a pris toute sa part.
Il fallait en effet rassurer les institutions de santé et les administrations, mais avant tout les consommateurs, sur la sécurité des produits. Synadiet est ainsi engagé à travers de multiples initiatives pour apporter des réponses claires et promouvoir des pratiques maîtrisées. En particulier, le syndicat échange régulièrement autour de propositions techniques avec les pouvoirs publics pour construire un environnement rassurant et permettre le développement des produits de santé naturelle.
Les nouvelles modalités d’étiquetage, mises en place au niveau européen fin 2015, sont l’exemple le plus récent de ce travail commun.
 
« Synadiet définit 5 axes stratégiques de travail pour 2016 »
  1. Faire émerger un nouveau cadre réglementaire spécifique pour les compléments alimentaires à base de plantes au sein d’un groupe de travail auprès de la Commission Européenne.
  2. Définir et proposer à l’Agence Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) des méthodologies d’évaluation des demandes d’allégations de santé adaptées aux compléments alimentaires.
  3. Contribuer à la création d’une nouvelle catégorie « Produits de Santé Naturels » à l’instar de ce qui existe au Canada, dans l’optique de permettre au consommateur de mieux comprendre la finalité du produit tout en s’inscrivant dans un cadre de forte exigence qualité.
  4. Faire avancer la démonstration de l’intérêt scientifique et économique des compléments alimentaires auprès du système de santé.
  5. Approfondir l’analyse du marché, avec en particulier le lancement effectif de l’Observatoire des Compléments Alimentaires.
A propos de Synadiet
 
Synadiet est devenu le premier syndicat national de compléments alimentaires en Europe. Il regroupe 230 entreprises adhérentes (consultants, fabricants, façonniers, fournisseurs d’ingrédients, distributeurs, laboratoires d’analyse,...), qui représentent 90 % de la profession en France.
En phase avec les exigences réglementaires et sanitaires, Synadiet formule des propositions et met en place des actions concrètes pour une évolution responsable de son secteur d’activités, notamment sur les sujets qui ont trait à la qualité, à l’information et à la sécurité du consommateur.
 
Contacts presse
 
Mélanie VOISARD
03 80 43 54 89 / 06 12 52 53 15
 
Audrey LACHAT
03 80 43 54 89 / 06 09 96 51 70
 
Communiqué de presse et infographies à télécharger dans le bloc réservé à droite