Vous êtes ici

Les compléments alimentaires

Les compléments alimentaires

Quelle définition officielle ? 

Les compléments alimentaires sont des denrées alimentaires dont le but est de compléter le régime alimentaire normal et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d'autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seuls ou combinés, commercialisés sous forme de doses. 

Cette définition officielle est donnée par la Directive 2002/46/CE relative au rapprochement des législations des Etats membres concernant les compléments alimentaires. 

Quelle composition ? 

Les compléments alimentaires peuvent être composés de :

► Vitamines & Minéraux
► Substances à but nutritionnel ou physiologique 
► Plantes ou préparations de plantes

► Les Novel Foods

► Autres ingrédients

Quel statut en France ?

En France, les compléments alimentaires disposent du statut de denrée alimentaire spécifique et peuvent donc être commercialisés hors pharmacie. 

Chaque complément alimentaire mis sur le marché est examiné par la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), qui dépend du ministère chargé de l'Economie. La DGCCRF vérifie notamment, sur la base des données scientifiques les plus récentes, qu'aucun ingrédient susceptible d'être préjudiciable à la santé n'a été introduit dans ces produits. La liste des ingrédients autorisés est établie par voie d'arrêté.

Entre l'aliment et le médicament

Quelques chiffres

  • Un secteur dont le chiffre d’affaires global s’élève à 1,8Md€
  • 10 millions de consommateurs en France
  • Une croissance moyenne de 4 à 6% par an depuis 3 ans
  • 52% des produits vendus en pharmacie, 48% dans la distribution classique
  • 16 000 emplois directs et indirects créés sur le sol français dont 8000 dépendent des compléments alimentaires à base de plantes
  • Un secteur composé à 95% de PME
  • 90% des acheteurs se déclarent satisfaits de leur consommation de compléments alimentaires
  • Un achat motivé dans 41% des cas par un médecin, et dans 12% des cas par un pharmacien